Lutte contre la corruption : Des élèves officiers d’actives outillés.

Lutte contre la corruption : Des élèves officiers d’actives outillés.

La 14ème promotion de l’Académie militaire Georges NAMOANO a eu droit à une communication sur la lutte contre la corruption le jeudi 26 mars 2015 à Ouagadougou. Cette conférence co animée par le Réseau national de lutte anticorruption (REN-LAC) et l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat (ASCE) portait sur l’impact de la corruption sur le développement des pays Africains. Elle avait pour but de donner les rudiments nécessaires pour lutter contre la corruption à 46 futurs officiers des armées du Burkina, et de certains pays frères.

La conférence a eu lieu dans la salle de conférence du mess des sous-officiers et a porté sur le thème : impact de la corruption sur le développement des pays Africains. Les animateurs de cette conférence étaient les Docteurs Claude  WETTA, Secrétaire exécutif du REN-LAC  et Luc Marius IBRIGA, Contrôleur  général d’Etat. Cette conférence a permis d’inculquer aux futurs officiers des valeurs de l’intégrité, en les amenant à être des acteurs de la lutte anti-corruption dans leurs pays respectifs. Il est ressorti des échanges que la corruption ne peut en aucun cas être facteur de développement d’un pays, au contraire  elle freine et mine le développement et anéantit la capacité de rendement des individus. Aussi  elle tue l’esprit de développement. Que faire pour que la lutte contre la corruption  nous conduise au développement ? Selon Luc Marius IBRIGA la lutte doit se faire à 4 niveaux qui sont :

  • Institutionnaliser les actions du pouvoir : ceux qui détiennent le pouvoir doivent comprendre que le pouvoir ne leur appartient pas mais a toute la Nation,
  • Il faut magnifier les valeurs : faire en sorte que la population comprenne que la corruption est une atteinte à l’intégrité humaine,
  • Construire une administration républicaine : faire en sorte que l’administration serve l’Etat et non un gouvernement,
  • Enfin une véritable coalition  entre l’Etat et les organisations de la  société civile.
    Les animateurs de la conférence ont terminé en interpelant les élèves de la 14ème promotion à être des exemples et des acteurs de la lutte anti-corruption.

SE_confrence_lves_officiers1

Imprimer
Webadmin

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse