XIVème Assemblée générale du REN-LAC. An I du Plan stratégique 2013 – 2016 examiné.

XIVème Assemblée générale du REN-LAC. An I du Plan stratégique 2013 – 2016 examiné.

Le  Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a tenu sa XIVème Assemblée générale le 24 avril 2014 à Ouagadougou. L’Organisation chrétienne de secours et de développement (CREDO) y a fait son entrée. L’Association d’appui  d’éveil Pugsada (ADEP) et le Syndicat national des transporteurs routiers et voyageurs SNTRV suspendus depuis la XIIIème Assemblée générale ont été exclus du Réseau. En revanche le Syndicat autonome des magistrats du Burkina (SAMAB) suspendu pour cumul d’arriérés de cotisation lors de la dernière Assemblée générale a vu sa sanction levée.

La XIVème Assemblée générale ordinaire du REN-LAC a connu la participation de 19 organisations membres. Elle constitue toujours un moment important dans la vie de l’organisation. Conformément au chronogramme, le premier point a concerné les sanctions prononcées par la XIIIème AGO, à savoir la suspension des structures membres non à jour de leurs cotisations et absence aux activités du Réseau.

Au cours de cette rencontre, les organisations membres du REN-LAC ont fait l’évaluation de la première année de mise en œuvre du plan stratégique 2013-2014. Les participants ont examiné et adopté le rapport financier 2013. Le rapport fait état de 76,36% de taux d’exécution des activités et 72,37 de taux d’exécution budgétaire. En outre, ils ont adopté le Programme et budget 2014. Le Secrétaire exécutif a également présenté les activités 2014 axe par axe. L’innovation majeure est de faire en sorte que le RENLAC puisse être au contact du secteur privé par la recherche d’un partenariat. Un  autre point nouveau consiste en la réalisation d’une étude sur les valeurs éthiques, morales et civiques par les actions de sensibilisations pour un comportement exemplaire dans la société avec un accent particulier pour un plaidoyer en vue de l’insertion desdites valeurs dans les programmes scolaires.
Le CREDO fait son entrée au REN-LAC
L’Organisation chrétienne de secours et de développement (CREDO) vient en au Réseau renfort afin de lui permettre de couvrir les nouveaux chantiers ouverts. Le CREDO porte à 22 le nombre des organisations membres du REN-LAC. Cela est réjouissant pour le REN-LAC compte tenu de l’expérience du CREDO et de son implantation sur le territoire national selon son secrétaire exécutif Dr Claude WETTA.
Exit l’ADEP et le SNTRV
L’Association d’appui  d’éveil Pugsada (ADEP) et le Syndicat national des transporteurs routiers et voyageurs (SNTRV) suspendus depuis la XIIIème Assemblée générale ont été exclus du Réseau. Les deux organisations avaient été suspendues il y a un an pour cumul d’arriérés de cotisation. N’ayant pas réagi pendant un an après notification de la suspension l’Assemblée générale conformément aux textes a procédé à l’exclusion de ces deux organisations.
Projet de devenir une section nationale de Transparency International: le REN-LAC opte pour la collaboration
L’organisation internationale de lutte contre la corruption Transparency International compte impliquer le REN-LAC de manière plus étroite à ses activités. En outre, son bureau sous-régional avait émis le souhait de savoir si le  Réseau national de lutte anticorruption avait des projets précis pour devenir une section nationale à part entière. Après discussion l’Assemblée générale a estimé  qu’il n’était pas opportun pour le REN-LAC de devenir une section locale de Transparency International mais a préféré la collaboration.

Webadmin

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse