Le REN-LAC adopte son plan stratégique 2017-2020.

Le REN-LAC adopte son plan stratégique 2017-2020.

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) a tenu ce mardi 10 mai 2016, une assemblée générale extraordinaire. Un seul point à l’ordre du jour, l’adoption du Plan Stratégique pour la période de 2017 à 2020. Ce plan contient les chantiers et activités à mener durant cette période pour lutter efficacement contre la corruption et ancrer par-là, la bonne gouvernance dans notre société.

La salle remplie des représentants des organisations membres du REN-LAC, traduisait bien évidemment de l’importance de l’ordre du jour. 5h d’horloge durant les échanges ont permis aux représentants des organisations membres d’amender puis adopter le plan stratégique du réseau pour les quatre (04) années à venir.

DSC00259_taitéLa séance fut lancée par le Secrétariat exécutif qui souhaita tout d’abord la bienvenue à tous les participants avant de procéder à la vérification des mandats. Cette dernière a permis de dénombrer la présence de vingt-deux (22) organisations ; une seule était donc absente en l’occurrence le Syndicat Autonome des Magistrats du Burkina (SAMAB). Un bureau de séance a été mis en place. IL était composé de M. Ouédraogo Albert de la Fondation Aimé Nikiéma pour les Droits de l’Homme (FANIDHO), Mme Sandouidi Hélène du Syndicat National des Travailleurs de l’Education de Base (SYNATEB) et M. Sanogo Guézouma de l’Association des Journalistes du Burkina (AJB). C’est ce bureau mis en place qui a piloté la rencontre du jour.

Le plan stratégique 2017-2020 coûtera deux milliards huit cent onze millions cent mille (2 811 100 000) francs

DSC00236_traitéAu cours de la présentation du Plan Stratégique 2017-2020, l’occasion fut donnée au consultant du cabinet chargé de son élaboration de s’étaler sur toutes les parties du document en présentant les points clés. Ce document relève environ une quinzaine de préoccupations majeures dont il faut s’attaquer. Nous pouvons citer entre autres le blanchiment d’argent, la corruption dans les OSC, le recouvrement des biens mal acquis, l’impunité des crimes économiques, pour ne citer que cela. Des défis à relever, des mesures à mettre en œuvre, des leviers à actionner bref, tout a été étudié et pris en compte dans le plan pour permettre non seulement le recul considérable de la corruption mais aussi pour renforcer l’image de marque du REN-LAC et faire de celui-ci, une structure de «  référence » dans la lutte anti-corruption.

En analysant ce plan stratégique, nous pouvons dire que le REN-LAC a de grands chantiers pour la période de 2017 à 2020 et les résultats attendus sont énormes. Ce qui signifie qu’il y a beaucoup encore à faire dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso. Fort heureusement que le REN-LAC ne baisse pas les bras et s’évertue à atteindre ses objectifs de départ. Pour un si beau projet, le REN-LAC aura à mobiliser deux milliards huit cent onze millions cent mille (2 811 100 000) francs pour la réalisation de ses activités au nombre de 176 et s’étalant sur les quatre (04) années à venir. Comment mobiliser ces ressources ? Telle est la question que l’on se pose. Le document fait cas d’une stratégie de mobilisation de ressources et le REN-LAC est optimiste quant à la mobilisation de ce montant et cela au grand bonheur du peuple burkinabé.

Le document présenté est de qualité dans le fond et dans la forme et traduit fortement les ambitions du REN-LAC. L’assemblée n’a eu aucun mal donc à l’adopter. Rappelons-le, les travaux pour la réalisation de ce plan 2017-2020 ont débuté depuis juillet 2015.

La nouvelle série-télé «  STOP CORRUPTION » en exclusivité pour les organisations membres

DSC00283_traitéLes participants à l’assemblée générale de ce jour ont eu droit à la projection d’un épisode de la série « Stop corruption », une exclusivité pour les organisations membres. C’est une série écrite par Noraogo SAWADOGO et réalisée par Missa HEBIE en co-production avec le REN-LAC. Composée de 26 épisodes de 26 minutes chacun, elle a été inspirée de la bande dessinée KOUKA et mobilisé une cinquantaine d’acteurs-comédiens. L’objectif visé à travers cette œuvre est d’éveiller davantage les consciences et inciter les uns et les autres à dénoncer les pratiques odieuses. La lutte contre la corruption doit se mener sur tous les fronts et pour se faire le REN-LAC doit selon le Secrétaire exécutif, « élargir son espace de communication ».  En collaboration avec la télévision nationale RTB, la série sera diffusée à partir du mois de juin au profit des téléspectateurs de la chaine nationale. Le lancement officiel est prévu pour le 04 juin 2016.

b24web

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse