Lutte contre la corruption : Le REN-LAC s’entretient avec les ministres du Moro Naaba.

Lutte contre la corruption : Le REN-LAC  s’entretient avec les ministres du Moro Naaba.

Une délégation du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) conduite par son Secrétaire exécutif Dr Claude WETTA a été reçue dans la matinée du mardi 17 mai 2016 au palais royal de sa Majesté le Mogho Naaba. Cette visite s’inscrit dans le cadre des recommandations issues de l’étude sur les pertes des valeurs morales et civiques. En effet, une des propositions de solution est d’impliquer les autorités coutumières et religieuses dans les actions de sensibilisation contre la corruption. En prélude à un atelier qui favorisera la conjugaison des efforts le REN-LAC consulte autorités coutumières et religieuses pour s’assurer de leur soutien et de leur participation à cette rencontre importante sur le rôle que doit jouer chaque communauté pour le rétablissement des valeurs morales en déperdition dans notre société.

Après la Fédération des églises et missions évangéliques le 22 avril dernier, ce mardi c’était autour des dépositaires des valeurs coutumières de recevoir le REN-LAC. La délégation a sollicité auprès des ministres représentants sa Majesté, une collaboration dans le cadre de la lutte contre la corruption.

DSC00291_traitéDr. Claude WETTA et ses collaborateurs ont profité de l’occasion pour réitérer aux ministres leurs reconnaissances au Chef des Mossé pour son soutien maintes fois renouvelé. Le REN-LAC dans le cadre de ses activités, prévoit un atelier d’échanges le 31 mai 2016. Cet atelier va regrouper les différentes communautés religieuses et coutumières pour réfléchir sur les actions à mener au niveau de chaque communauté pour lutter contre la corruption. Il portera sur les valeurs morales, éthiques et civiques dans le cadre de la lutte contre la corruption, une étude que le REN-LAC a publiée en décembre 2015.

Chaque communauté doit proposer des actions de sensibilisation concrètes

Au cours de l’atelier à venir, les travaux seront dirigés par rapport aux résultats de l’étude et pour ce faire une présentation du document sera faite au préalable. Cela devrait permettre à chaque groupe de réfléchir et de faire des propositions concrètes d’actions communes pour sensibiliser la population contre la corruption.

DSC00292_traitéPour la tenue effective de cet atelier, il a été demandé un quota de représentants des autorités coutumières et religieuses. Ils prendront part aux travaux et par la suite participeront à l’animation d’émissions radiophoniques et télévisuelles toujours sur la lutte contre la corruption en rapport avec les valeurs morales.

L’engagement des autorités coutumières, un acquis déjà pour le REN-LAC

Les autorités coutumières se disent émues et favorables à cette initiative du REN-LAC. Elles ont donné leur approbation pour participer à l’atelier du 31 Mai 2016 sur le rôle des dépositaires des valeurs morales et éthiques dans la lutte contre la corruption. Les ministres du Mogho Naaba ont tenu à préciser qu’il existe déjà un cadre de concertation entre les responsables coutumiers et les différentes communautés religieuses au Burkina Faso. Il serait intéressant pour eux de se concerter et s’imprégner des résultats de l’étude avant le dit atelier. La délégation du REN-LAC est sortie satisfaite de l’audience et dans sa conclusion, le Secrétaire exécutif a remercié ses hôtes pour leur engagement aux côtés de son Réseau, pour lui il est important de « joindre les efforts pour porter plus loin » notre Nation.

Imprimer
Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse