Etat de la corruption au Burkina : Le Rapport 2015 transmis au Gouvernement.

Etat de la corruption au Burkina : Le Rapport 2015 transmis au Gouvernement.

Lancé le jeudi 30 juin 2016, le rapport du REN-LAC sur l’état de la corruption en 2015 au Burkina a été transmis ce lundi 04 juillet 2016 au Gouvernement. C’est le Secrétaire général du Gouvernement Alain Thierry OUATTARA qui l’a reçu des mains du Secrétaire exécutif du REN-LAC Dr Claude WETTA.

DSC00883_traitéLa tradition a une fois de plus été respectée. Le rapport sur l’état de la corruption faut-il le rappeler est transmis chaque année à l’exécutif pour une appropriation de son contenu. « Nous aurons souhaité transmettre le rapport avant son lancement, cependant les contraintes des uns et des autres n’ont pas permis qu’il en soit ainsi. Néanmoins nous avions transmis le rapport à bonne date… », s’est ainsi exprimé Dr Claude WETTA Secrétaire exécutif du REN-LAC.

Le rapport sera transmis au Gouvernement a rassuré le Secrétaire général du Gouvernement. Pour lui le Gouvernement a fait de la lutte contre la corruption son cheval de  bataille. Et on ne peut pas laisser un tel serpent de mer se développer dans un pays. La corruption tue les fondamentaux de notre économie et Première_page_1_Rapport_2015_paint_3pour cela la position du Gouvernement en ce qui concerne la corruption est claire « Tolérance zéro ». Le Gouvernement a montré sa bonne volonté à marquer la rupture avec ce qui se passait a ajouté M. OUATTARA.

Profitant de l’occasion le Secrétaire exécutif du REN-LAC Dr Claude WETTA est revenu sur le lancement de la série télé « Stop corruption » le 4 juin dernier sous le patronage du Premier ministre Paul Kaba TIEBA. Tout en appréciant la présence du chef du Gouvernement à cette cérémonie, le premier responsable du REN-LAC a demandé au Secrétaire général du Gouvernement de lui réitérer les remerciements de son organisation pour sa disponibilité.

Imprimer

Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse