Déclaration liminaire lancement de la 11e édition des Journées nationales du refus de la corruption.

Déclaration liminaire lancement de la 11e édition des Journées nationales du refus de la corruption.

Mesdames et messieurs les journalistes

Le Secrétariat exécutif et l’ensemble du personnel permanent du REN-LAC vous remercient une fois de plus de votre accompagnement et de votre présence à cette conférence de presse.

Mesdames et messieurs les journalistes,

L’objet de la conférence de presse de ce matin est le lancement de la 11ème édition des Journées nationales du refus de la corruption (JNRC)

Comme vous le savez, le 09 décembre de chaque année correspond à la journée internationale de lutte anti-corruption. Et le REN-LAC qui fait de la lutte contre la corruption son cheval de bataille a, dans cette logique, institué et ce, depuis 2004 les journées nationales du refus de la corruption (JNRC). Placée cette année sous le thème «la nécessité du contrôle populaire de la gestion de la chose publique», les JNRC sont à leur 11ème édition et se tiendront du 1er au 09 décembre 2016.

Cette 11ème édition des JNRC en rappel, intervient dans un contexte national marqué par une impunité persistante et une absence de signal pour combattre la corruption de manière adéquate. En témoigne les nombreux scandales rendus publics notamment l’affaire des tablettes remises aux députés, la publication des enquêtes parlementaires sur le foncier et le secteur minier, l’affaire Douanes-ONATEL SA, les scandales impliquant des acteurs judiciaires, les résultats de l’audit de la transition, etc.

La détérioration continue des conditions de vie et de travail des populations ne se dément malheureusement pas se traduisant sur le terrain par la multiplication tout azimut de légitimes revendications et protestations.

Ces luttes populaires engagées dans plusieurs secteurs traduisent le renforcement de l’éveil des consciences et de la veille citoyenne contre l’impunité et la mal gouvernance. Le REN-LAC estime qu’il est de son devoir de soutenir et d’accompagner ces actions salvatrices; c’est pourquoi il a choisi de placer cette 11ème édition des JNRC sous le thème du contrôle populaire de la gestion de la chose publique.

Plusieurs activités de sensibilisation et de promotion des valeurs telles que l’intégrité, vont ponctuer les JNRC 2016, pour faire écho à la mission première de ces journées qui est de « conscientiser les populations et d’interpeller les pouvoirs publics ».

Mesdames et messieurs les journalistes

Ce 09 décembre aura un cachet particulier qu’on peut désagréger en deux volets : la commémoration conjointe et la délocalisation à Bobo Dioulasso. En effet le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), l’Observatoire pour la justice et la démocratie (OJD), le Réseau africain des journalistes pour l’intégrité et la transparence (RAJIT), le Réseau burkinabé des jeunes leaders pour l’intégrité (RBJLI) et le Réseau national de lutte anticorruption (REN-LAC) unissent leurs forces cette année pour faire de cette journée un grand moment de réflexion autour du thème de la lutte contre la corruption à Bobo-Dioulasso. Il est prévu ce jour dans la capitale de Sya, un panel sur le thème  «l’application effective de la loi anti-corruption : enjeux et défis».

Le REN-LAC pour sa part respectera son rendez-vous habituel avec les populations. Plusieurs activités seront menées au profit du monde scolaire et des couches populaires des arrondissements de la ville de Ouagadougou avec l’appui d’associations intervenant dans le milieu scolaire et des CCVC locales. Les CRAC ne seront pas non plus en marge des activités prévues. Au cours de ces deux semaines d’activités il sera organisé :

  • des théâtres-forums ;
  • des conférences publiques;
  • des projections suivies de débats sur des épisodes de la série «Stop corruption» ;
  • des causeries/thé-débats.

Ces JNRC serviront également de lieux d’échanges et de réflexion sur l’application de la loi anti-corruption adoptée en mars 2015.

Mesdames et Messieurs les journalistes

Le Réseau national de lutte anticorruption vous remercie une fois de plus pour votre engagement à ses côtés. Il vous invite à vous joindre à lui et à participer massivement à cette 11e édition des JNRC pour un véritable ancrage de la veille citoyenne au Burkina. L’éradication de la gangrène qu’est la corruption ne pourra être effective sans  l’engagement citoyen de tous. Il incombe donc à tous les citoyens de s’engager dans la lutte contre l’impunité des crimes notamment ceux économiques et de dénoncer tout fait et acte de corruption. Le REN-LAC réitère ses promesses et s’engage à toujours mener le combat contre la corruption, un véritable frein au développement du Burkina Faso.

Je vous remercie !

Imprimer
Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse