Disparition d’ANDRE TIBIRI. Le REN-LAC rend hommage à un démocrate sincère engagé dans la lutte contre la corruption.

Disparition d’ANDRE TIBIRI. Le REN-LAC rend hommage à un démocrate sincère engagé dans la lutte contre la corruption.

Le Réseau national de lutte anticorruption a appris avec consternation, le décès ce mercredi 24 mai 2017 à Tunis, du Dr André TIBIRI, président de l’Organisation Démocratique de la Jeunesse (ODJ). Il fût autrefois responsable de l’ANEB et de l’UGEB aux temps forts des luttes estudiantines des années 1997 à l’Université de Ouagadougou et de la lutte du Collectif. Cette disparition est une immense perte pour le peuple burkinabè, le monde syndical et tous les militants épris de justice et de liberté. Il laisse un  vide immense dans la communauté des défenseurs des droits de l’Homme, plus précisément  au sein des Organisations de la Société Civile (OSC). Militant infatigable, il était engagé pour la défense des libertés, de la justice, de la démocratie au Burkina Faso. Ses camarades gardent de lui, le souvenir d’un homme humble, disponible, travailleur et soucieux de l’avenir de la jeunesse.

Dr André TIBIRI était aussi engagé dans la lutte contre la corruption, modèle pour la jeunesse burkinabè, il n’hésitait pas à mettre ses compétences au service du REN-LAC. Le Réseau national de lutte anticorruption perd non seulement le premier responsable d’une organisation membre mais surtout une personne ressource.

Dr André TIBIRI et son organisation l’ODJ se sont toujours dressés aux côtés du REN-LAC dans ses multiples combats, pour une société débarrassée de la corruption et de la mal gouvernance. Il nous quitte au moment où le mouvement démocratique a le plus besoin de lui.

Dr ANDRE TIBIRI, président de l’Organisation démocratique de la jeunesse du Burkina (ODJ), avant sa disparition était maître de recherche à l’Institut de recherche en sciences de la santé (IRSS), un institut du Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST).

Dr. TIBIRI nous quitte aujourd’hui mais nous sommes convaincus que son combat n’a pas été vain. Beaucoup de jeunes qui ont entendu son message portent aujourd’hui le flambeau pour une société plus juste. Le Secrétariat exécutif, présente ses sincères condoléances à sa famille, et à son organisation l’ODJ.

 

Cher André, Repose en paix !

Imprimer

Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse