12ème édition des JNRC et 20ème anniversaire du REN-LAC. C’est parti pour 3 semaines d’activités.

12ème édition des JNRC et 20ème anniversaire du REN-LAC. C’est parti pour 3 semaines d’activités.

Le Réseau national de lutte anticorruption a lancé ce mercredi 29 novembre 2017, à Ouagadougou les activités marquant la 12e édition des Journées nationales du refus de la corruption et son 20ème  anniversaire. Ce fut au cours d’une conférence de presse animée par Sagado NACANABO (Secrétaire exécutif adjoint), Mafing KONDE (Trésorier général), et Bruno KERE (chargé du plaidoyer et du lobbying du REN-LAC).

La 12ème édition des JNRC qui aura lieu du 1er au 20 décembre 2017 est placée sous le thème : « Le REN-LAC, 20 ans de vie, 20 ans de lutte contre la corruption et l’impunité aux côtés du Peuple : acquis, défis et perspectives ». Le but ultime étant de contribuer à renforcer davantage l’éveil des consciences de la population dans la lutte contre la corruption et l’impunité des crimes économiques. Elle coïncide cette année avec le 20e anniversaire du REN-LAC. Les activités marquant ces deux évènements auront lieu à Ouagadougou au siège et dans les localités des régions du Centre–ouest, de l’Est, des Hauts-Bassins, du Nord et du Sud-ouest abritant les cinq CRAC (Comités régionaux Anti-Corruption

Satisfecit du REN-LAC sur l’éveil actuel des consciences après 20 ans de lutte.

Les préoccupations des journalistes étaient orientées vers le bilan a tiré  après 20 ans d’existence et les défis actuels du REN-LAC. Les citoyens n’aiment pas dénoncer les actes de corruptions estiment le Secrétaire exécutif adjoint du REN-LAC Sagado NACANABO, c’est un défi majeur que le REN-LAC doit relever à l’avenir. Le combat pour le gel des biens de certaines personnes arrêtées et le rapatriement des biens amenés hors du pays fait partie des missions inachevées qu’il faut poursuivre les années à venir. Au titre du bilan des Journées nationales du refus de la corruption après 11 éditions, il y a des motifs de satisfaction selon les animateurs de la conférence  de presse. Le REN-LAC est satisfait des éditions écoulées car on assiste aujourd’hui à l’éveil des consciences. Les gens osent maintenant, de plus en plus d’actions sont menées car certaines personnes dénoncent les faits de corruption. Le REN-LAC a beaucoup contribué aux réformes politiques et institutionnelles dans ce pays, son ancrage institutionnel fait qu’il est aujourd’hui beaucoup écouté. Le Président Roch KABORE d’ailleurs dans une interview récente dans la presse disait prendre au sérieux tout ce que le REN-LAC dit, renchérit Sagado NACANABO Secrétaire exécutif adjoint.

La corruption est certes préoccupante, mais on ne peut pas parler d’échec après 20 ans de lutte.

Certains journalistes se sont demandé si le REN-LAC n’a pas échoué dans mission, après 20 ans de lutte au regard de la persistance de la corruption. NON ! Rétorque le Secrétaire exécutif adjoint, le REN-LAC reconnait que la lutte est complexe, une lutte de longue haleine mais échoué non. Une loi anti-corruption a été votée et appliquée et cela montre que le REN-LAC avance dans ses actions mais avec le temps, le rythme pourra accélérer.

Un symposium sur le REN-LAC pour marquer le 20e anniversaire

Le programme de ces journées est très diversifié et les principales activités seront la grande campagne de sensibilisation des populations sur l’engagement citoyen contre la corruption et le symposium sur le REN-LAC.  Placé sous le thème « le REN-LAC d’hier à demain », ce symposium réunira les représentants des organisations membres, des CRAC et des personnes ressources du REN-LAC. Il consistera d’une part, en l’organisation de deux panels qui seront animés les 19 et 20 décembre 2017 sous forme de rappels historiques sur la création du REN-LAC, ses premiers pas et son évolution jusqu’à nos jours par les principaux animateurs du Réseau depuis sa création, autour de cinq (5) sous-thèmes.

Imprimer

Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse