Lutte contre la corruption. Fin de la tournée de sensibilisation de « Stop corruption » à Fada N’gourma

Lutte contre la corruption. Fin de la tournée de sensibilisation de « Stop corruption » à Fada N’gourma

La tournée du réseau national de lutte anti-corruption REN-LAC dans le cadre de la sensibilisation par le biais de la série télé « stop corruption » a pris fin le 18 novembre 2017 à Fada N’Gourma. C’est la place des martyrs qui a reçu le REN-LAC pour la projection suivie de débat. Deux épisodes de la série ont fait l’objet de projection : « l’agent intègre » et « le fraudeur ».

Cette tournée a débuté le 20 octobre 2017 par Bobo-Dioulasso. Après Gaoua, Ouagadougou, Koudougou et Ouahigouya, Fada N’Gourma fut la dernière étape. Trois des comédiens de la série, Kouka, Bila et Michou étaient présents, le réalisateur de la série Misa HEBIE également était de l’étape. A l’issue de la projection d’une heure environ, place a été faite à un forum très animé entre public, CRAC Est, REN-LAC, réalisateur et comédiens.

Le public de Fada marque son intérêt pour la lutte anticorruption par une participation massive aux échanges

Le public de la place des martyrs a marqué son intérêt pour la projection et le forum par une panoplie de questions. Les préoccupations tournaient autour des questions de gouvernance politique, la lutte anticorruption dans le monde, les moyens de dénonciation de la corruption. L’idée de réalisation de la série TV « Stop corruption », l’impunité des faits de corruption, l’état de la corruption au Burkina et les difficultés rencontrées dans la lutte ont constitué des préoccupations pour le public de Fada. Ces différentes questions ont reçu des réponses appropriées.

Le Président du CRAC EST et les représentants du REN-LAC, en réponse à certains intervenants, ont estimé que le combat contre la corruption qui est la raison d’être du REN-LAC commence à porter des fruits après tant d’années de lutte. Ils en veulent pour preuve l’adoption de la loi 004 portant prévention et répression de la corruption au Burkina, les révélations des nombreux scandales de corruption et les résultats des multiples investigations de l’ASCE-LC dans certaines institutions. Certains dossiers de corruption ont été jugés, d’autres sont en attente de l’être.

Imprimer

Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse