Administration publique. La DGTTM se dote d’un Comité anti-corruption.

Administration publique. La DGTTM se dote d’un Comité anti-corruption.

Le Réseau national de lutte anti-corruption a participé le lundi 04 décembre 2017 à Ouagadougou à une Assemblée générale des agents  de la Direction Générale  des Transports Terrestre et Maritime à Ouagadougou. Elle avait pour objectif de mettre  en place  un  Comité Anti-Corruption (CAC)  à la DGTTM.

 A l’issue de son Assemblée Générale, la  Direction Générale des Transport Terrestre et Maritime  a mis en place un Comité Anti-Corruption afin de lutter contre la corruption dans leur service en présence du REN-LAC. Au regard du rang qu’elle occupe chaque année dans le rapport du REN-LAC, les agents de la DGTTM estiment qu’il est un devoir pour eux de s’engager  à rehausser l’image du service en matière de corruption. Il est ressorti de la présentation  du REN-LAC que le CAC vise dans un premier temps à créer les conditions favorables pour mettre à la disposition des  usagers de la DGTTM, les  informations utiles  en vue de satisfaire au mieux leurs attentes auprès de la structure. Dans un second temps, il vise à identifier des  risques de corruption  et à y  apporter  des  solutions. Pour y parvenir il est envisagé de mener des réflexions sur la mise en place d’un canal simplifié de dénonciation de la corruption et la prise de mesures correctives pour réduire les pratiques de corruption à leur simple expression. L’intégrité et l’engagement de ses animateurs à combattre la corruption et les mauvaises pratiques sous toutes les formes, le soutien inconditionnel des premiers responsables qui doit se manifester par la dotation en moyens adéquats et la valorisation du travail du CAC sont les conditions majeures à la réussite du CAC. Le Directeur Général M. Mamadou BOUKOUMA affirmera que la lutte contre la corruption n’est ni pour l’Etat, ni pour le DG, mais pour tous à la DGTTM. Les membres qui composent le CAC sont les   représentants de l’administration et des agents, tous choisis sur la base de leur moralité, leur probité et la bonne renommée auprès de leurs collègues.

A l’issue de la présentation théorique, il y a eu une élection de 9 membres issus des différents qui formeront le Comité anti-corruption de la DGTTM. Ils éliront à leur tour les membres du Bureau.

Missions du Comité anticorruption (CAC) :

  • veiller à la formation du personnel à la méthodologie de lutte contre la corruption et à l’appropriation du code d’éthique et de déontologie de la Direction générale ;
  • mener des enquêtes sur toute allégation de conflit d’intérêts ou sur tout manquement ou dysfonctionnement pouvant être source de corruption au sein de la Direction générale ;
  • recevoir le point de vue de tout employé concerné par le non-respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle ou la non application d’une disposition du code ;
  • faire des recommandations de nature à améliorer l’état de l’éthique et de la déontologie au sein de la direction générale ;
  • Donner son avis sur toute situation portée à son attention concernant le respect ou l’application d’une disposition du code ;
  • évaluer périodiquement les normes d’éthique et les règles de déontologie contenues dans le code et en proposer la mise à jour ;
  • examiner les plaintes des usagers concernant des cas de corruption ou de dysfonctionnement des services ;
  • produire annuellement un rapport sur l’état de la gouvernance, de l’éthique et de la déontologie au sein de la direction générale.
Imprimer
Webmaster

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse