REN-LAC : un centre de documentation pour contribuer à la production scientifique sur le phénomène de la corruption

Le Réseau national de Lutte anti-corruption (REN-LAC) a ouvert, ce mercredi 21 avril, un centre de documentation pour stimuler la production scientifique sur le phénomène de la corruption et la mal gouvernance de façon générale au Burkina Faso.

Le Centre de documentation du REN-LAC offre des possibilités de consultation sur place et de prêts d’une durée de deux semaines maximum.

Ouvert au grand public et particulièrement au monde la recherche, le centre de documentation du REN-LAC est riche de près de 350 ouvrages généraux et spécialisés sur la corruption et la gouvernance. En plus de ce fonds documentaire important, le centre dispose également d’une gamme variée de documents constitués des propres productions du REN-LAC (rapports annuels sur l’état de la corruption, études thématiques, Bandes dessinées, etc.), de mémoires de recherche et de rapports d’institutions nationales et internationales travaillant sur la thématique de la corruption et de la mal gouvernance.

Venant en amont au projet de création de son centre de recherche et de formation anti-corruption (CFRAC), le centre de documentation du REN-LAC a été érigé grâce à un appui financier du Projet de Gouvernance économique et de Participation citoyenne (PGEPC). Selon la représentante du PGEPC, Habibou Tapsoba, l’intérêt de ce centre est d’offrir aux différents acteurs de la lutte anti-corruption et surtout aux universitaires et experts un cadre de réflexion, de recherche et de production d’évidences sur le phénomène de la corruption et les thématiques connexes.

Ancien Secrétaire exécutif du REN-LAC, Claude Wetta est aujourd’hui membre d’honneur et Directeur du futur CFRAC. Il espère que le centre de documentation va contribuer à accroître la production scientifique sur le sujet de la corruption encore très peu exploré au Burkina Faso, alors que ce fléau sape les efforts de développement de la nation. « Cela est utile pour une structure comme le REN-LAC dans la mesure où les évidences scientifiques sur le sujet permettent de soutenir les actions de plaidoyer au niveau des institutions étatiques« , argumente-il.

Donner plus de visibilité au REN-LAC

Organisation de la Société civile burkinabè créée en 1997, le REN-LAC a pour mission d’œuvrer pour la garantie de la bonne moralité et de la transparence dans la gestion de la chose publique. Il mène, dans ce sens, des campagnes de sensibilisation sur le phénomène de la corruption à travers l’organisation de journées de réflexion, de séminaires, de conférences, des publications dans la presse et de publications à caractère scientifique.

Depuis juillet 2016, le REN-LAC a entrepris de mettre sur pied un centre de recherche et de formation anti-corruption (CFRAC) en vue de donner plus de crédibilité et une meilleure visibilité à ses actions de lutte contre la corruption. L’ouverture de ce nouveau centre de documentation est à inscrire dans cette dynamique.

En attendant donc l’opérationnalisation du CFRAC, le Secrétaire exécutif du REN-LAC, Sagado Nacanabo, invite le grand public à faire du centre de documentation leur espace de fréquentation.

Tableau de l’aperçu du fond documentaire du REN-LAC

Thème Nombre Pourcentage (%)
1 Administration 6 1,78
2 Armée 11 3,25
3 Blanchiment 45 13,31
4 Corruption 82 24,26
5 Démocratie 22 6,51
6 Développement 18 5,33
7 Dictionnaire 4 1,18
8 Droit 24 7,10
9 Economie 38 11,24
10 Education 3 0,89
11 Philosophie 4 1,18
12 Science politique 52 15,38
13 Sécurité 5 1,48
14 Sociologie 13 3,85
15 Terrorisme 11 3,25
                                Total 338 100,00
print
Rodrigue TAGNAN

Des articles qui pourraient vous intéresser
Laisser une réponse